Coq-à-l’âne de mai

Je dois avouer que j’ai un bel été qui se prépare. Vacances en Italie, mon voyage de baseball annuel et ça se peut même que je me dirige vers Dublin à la fin août. À travers ça, je vais aller rattraper le temps perdu avec mes chums dans les Laurentides et me diriger où le vent me pousse.

Il n’y a que deux soirs où je dois venir en ville pour participer au festival Juste pour rire, le reste du temps, je suis ailleurs. Et vous savez quoi? Parmi toutes les destinations voyage que je vous ai mentionnées plus haut, l’idée de ne pas avoir à conduire dans le festival du cône orange des rues de Montréal est ce qui me fait le plus triper.

Ça prouve notre fatigue psychologique face au problème lorsque tu considères ça tes vraies vacances.

C’est quand même fascinant ce que l’orgueil peut nous faire vivre.

Il n’y a pas si longtemps, je vous ai parlé de mon cours de danse hip-hop pour une scène dans la série Max et Livia qui sera diffusée cet automne. Je vous ai écrit une chronique complète sur comment j’étais poche. Je n’ai jamais eu autant d’autodérision vis-à-vis moi-même.

Le jour du tournage, j’étais hyper nerveux et tout le monde attendait, sourire en coin, ce que mes cours avaient donné comme produit final. J’avais à peine entamé quelques pas que j’ai entendu Dominic Paquet éclater de rire et je ne vous parle même pas de ma fille. Je croyais sincèrement qu’elle allait s’étouffer.

Ça n’a pas pris de temps que toute l’équipe s’est jointe au bal.

Et moi? Sans le montrer, ça m’a vraiment mis en ta#@!%$!.

Comme quoi on a tous un côté poche (mais il y a juste nous qui avons le droit de nous le dire). J’imagine que c’est ça, la définition de l’orgueil mal placé.

Tant qu’à faire, autre petite anecdote de tournage. Pendant que j’étais sur la chaise de maquillage, Dominic Paquet vient me dire bonjour. Je m’aperçois qu’il a un morceau de concombre dans une main et une réglisse rouge dans l’autre :

Moi: Tu me niaises… tu vas pas manger les deux en même temps?

Dom: Ben, je me suis dit que j’aime bien les deux individuellement, donc je vois pas pourquoi ça serait pas bon en même temps.

Dix minutes plus tard entre deux prises, je le vois avec un regard vide dans les yeux.

Moi: Ça va?

Dom: Ouin ben oublie ça, ma théorie que les deux sont bons en même temps… mon corps a vraiment pas de fun présentement

Sur une note plus triste, une partie de ma jeunesse s’est envolée avec le décès de Chris Cornell du groupe Soundgarden. Le grunge, qui était l’hymne national de ma génération, se voulait un son de révolte contre tout ce qui nous enrageait. À travers les cris que l’on entendait sortir de la bouche de Kurt Cobain, Eddie Veder et Chris, on entendait le désespoir d’une génération perdue, mais surtout la sincérité profonde à vouloir être entendue.

Chris est allé rejoindre Kurt, Scott Weiland de STP, des membres de Smashing Pumkins et d’autres d’Alice in Chains, qui se sont soit enlevé la vie ou sont décédés d’une overdose de drogue. C’est tellement triste de réaliser que toute cette bonne musique à laquelle nous nous sommes identifiés, cette musique qui nous a permis de nous défouler, mais surtout, cette musique qui était simplement trop géniale à écouter, a été performée par des gens qui étaient aussi profondément malheureux…