Chats abandonnés

Le premier juillet est la fête nationale du déménagement mais c’est tristement aussi la période où des centaines d’animaux de compagnie, sont abandonné par leur maître. Voici une belle anecdote qui m’est arrivé il y a deux ans, en espérant que ça puisse en faire réfléchir une petite gang…

Cette semaine, j’avais une « date » avec une jolie dame.
On décide d’aller faire du Rollerblade au parc Maisonneuve et d’aller prendre une bouchée après.
Avec le petit malaise qui va toujours avec une fin de date, un doux baisé est échangé… et c’est là que l’aventure commence.

Quelques minutes après mon départ, je reçois un texto disant que notre baisé avait été trop cour et que ça aurait été plaisant de prolonger le moment. Après quelques autres textos échangés- responsablement rangé sur le bord de la route, je tiens à le souligner, je fais demi-tour pour revenir chercher la jolie dame en question.

J’arrive finalement chez elle et une fois dans la voiture, on décide de faire ce que ni un ni l’autre on a fait depuis des années… aller frencher dans un parc comme des gamins.

On se promène dans son cartier et après avoir tourné sur un boulevard, on passe devant un site de construction où je remarque du coin de l’œil, quelque chose qui bouge. Ça ressemble à un animal, en tout cas c’est une boule de poil qui bouge sur le trottoir.

Comme j’ai passé vite, difficile de confirmer et de toute façon c’est pas grave, je suis en mission de trouver un coin tranquille pour revivre mon adolescence. Seul problème, je n’arrête pas de penser à la petite boule de poils. Plus fort que moi, je fais demi-tour et retourne sur mes pas.

À ma surprise, ce sont 2 chattons qui depuis, essaye de traverser la rue pendant que les voitures passent proche d’eux en essayant de les éviter. Arrête la voiture, mes les « flashers » et attrape les deux minous.
Complètement effrayés, tremblant et surtout avec un regard de « qu’est-ce qui se passe? ». Je me rends compte que moi aussi j’ai le même regard. C’est bien beau d’avoir sauvé les chattons, mais maintenant, qu’est-ce qu’on fait avec?

Ils ont l’air frêles, ils sont sales et sentent l’huile. À peine sevrés ils n’ont même pas l’air d’avoir 8 semaines… C’est qui le trou-de-cul qui les a abandonné???

J’appelle un vétérinaire ouvert 24 heures, demande conseil et on me répond: je vais vous donner le numéro de la SPCA, ils pourront s’en occuper pour vous. C’est en les imaginant dans une petite cage parmi tant d’autres chats que j’écoute mon côté impulsif… pas le choix, je les garde!!!

SEULEMENT MOI PEUT S’ENLIGNER POUR DU SEXE ET À LA PLACE, ME RAMASSER AVEC DEUX CHATTONS DAN LES BRAS!!!

Après une première nuit difficile où ils sont resté nerveux et au fond de l’abris que je leur avait fait, je peux vous dire que ce matin, les 2 chattons semblent bien se porter. Ils se promènent partout, se laissent flatter et ont même commencé à ronronner. Ils ne se quittent pas, jouent ensemble, dorment collé un sur l’autre… ces deux petits êtres là sont liés à vie.

J’arrête pas d’imaginer ce qu’ils ont vécu, me demande d’où ils viennent. Mais ce à quoi je n’arrête pas de penser, c’est qu’est-ce qu’ils leur seraient arrivé si m’a date ne m’avais pas retexté?

C’est pour ça que le message de la vie ne pouvait pas être plus clair, c’était à moi de m’en occupé, c’est chats là étaient destiné pour être ici. Sur ce, je vous présente Lost & Found…