Même à 45 ans… Des fois c’est le fun de bouder

J’ai 45 ans et je peux vous dire avec grande fierté que des fois, j’aime encore ça bouder!

Un bon exemple, c’est lors du 1/2 marathon de Mtl il y a un mois. Le temps que je visais était de 1H50, d’ailleurs, j’était bien parti pour ça jusqu’à ce que je frappe un mur au 12e km. Ça m’a vraiment mit en tabA%# »!!&?! car je ne m’étais jamais aussi bien entrainé.

Il faisait chaud et non, ce n’est pas une excuse mais un moment donné, à un point d’eau, je me suis versé de l’eau sur la tête… quelle erreur car ça a alourdi mon chandail. Quand j’ai frappé mon mur 2km plus tard, je me suis mit à sacrer et vous avez aucune idée de toutes les conneries que j’ai dit dans ma tête… j’ose même pas les répéter

Un moment donné, comme je traversais un pont, j’ai enlevé mon chandail et j’ai failli lancer mon dossard dans le fleuve… oui, je suis un gros bébé et je l’assume. La seule chose qui m’en a empêché, c’est que j’ai réalisé que les gens de la fondation CRDM pour qui je courais, nous suivaient sur un ordinateur grâce aux puces installé sur nos dossards.

Quelque chose me dit qu’ils auraient fait un sacré saut lorsqu’ils auraient réalisé que je flottait dans le fleuve.

Un autre bon exemple est arrivé dimanche dernier. Comme bien des gars, je joue dans une ligue de garage de hockey. Après une défaite de 8-1, je me suis retrouvé dans le vestiaire avec une douzaine de Boys qui avaient la face longue.

On vient tous d’un background différent, même chose pour nos jobs (non, ce n’est pas une ligue d’artiste, je suis le seul) mais ce soir là, on avait tous quelque chose en commun… le goût amer de la défaite. Oui, on a chialé contre l’arbitre, remit en question nos trios (on en a juste deux mais bon) sauf que ce qui régnait le plus dans le vestiaire, c’est cette ambiance d’une gang d’homme adulte qui boudait parce qu’ils avaient perdu.

Vous avez quoi? À ce moment là, malgré notre trentaine et quarantaine, on avait tous la face de ti-culs de 4 ans qui boudaient et je vous confesse une chose… ça faisait du bien de voir ça. De voir qu’à travers nos vies sérieuses, ont pouvait bouder pour une simple game de hockey!

Le plus drôle là-dedans c’est que t’arrive à un âge où tu es supposé être assez mature pour bien gérer ces situations. D’ailleurs je l’ai toujours dit que j’étais un grand fan de la 40aine en grande partie grâce au calme qui s’installe et ta façon de voir les choses différemment… mais vous savez quoi? Peu importe ton âge, des fois c’est juste le fun de bouder.

Et la je parle pas du boudage de couple où un ou l’autre arrête de parler pour irriter l’autre, non! Je parle du vrai boudage de gamin.
Non, je parle de celui où tu te croises les bras avec la face de baboune qui va avec.

En fait, je me dis que plus tu vieillis, plus t’as le droit de le faire et pourquoi pas? Tu as mérité tes galons, tu as travaillé toute ta vie pour arriver où t’es rendu. Tu as vécu les hauts et les bas qui vont avec, alors si tu n’as pas exactement ce que tu veux… Go! Boude!!!

En fait, ça ne serait pas génial si quand la vie ne te donne pas exactement ce que tu veux, que tu te foutes à terre devant tout le monde à faire le bacon jusqu’à ce qu’elle te donne ce que tu veux juste parce qu’elle est gênée devant tout le monde.

Alors Go!!! Boude tant que tu veux mais assure-toi juste d’avoir un sourire en coin… car ça risque de t’aider à avoir ce que tu veux!