Vive les t-shirt roses

Pendant mon voyage dans le Sud-ouest américain cet été, j’ai publier sur ma page fan de Facebook le gag suivant:

« Note à moi-même: Porter un t-shirt rose à Oklahoma City attire vraiment beaucoup trop l’attention… j’ai intérêt à aller m’acheter un chapeau de cowboy le plus rapidement possible

Deuxième note à moi-même: Ne pas oublier d’enlever le t-shirt rose avant de porter le chapeau de cowboy… »

Après l’avoir publié, je suis allé courir car toujours génial pour découvrir une ville. À mon retour, je me suis vite aperçu que c’était la guerre civile sur ma page.
Heureusement la grande majorité des gens ont répondu intelligemment au gag, même s’il y avait beaucoup trop de références au film « Broke Back Mountain » mais bon, ça restait inoffensif même si c’était pas drôle.

Mais évidemment, comme n’importe quel party où le monde ont du fun, on peut toujours compter sure les épais pour se manifester. Sérieux, j’étais littéralement abasourdi par certains des commentaires que je lisais.

« Porter un t-shirt rose= aimer les pénis… »
Vraiment?!!! C’est vraiment aussi simple que ça comme conclusion?

Il a fallu que j’efface une 20aine de commentaires haineux envers les homosexuels et que je bannisse quelques usagers. J’ai même eu droit à un homme qui non seulement se ventait de son homophobie, mais en a aussi profiter pour partir sa propre campagne de haine sur ma page.

Il disait que non seulement il était fier d’haïr les gays mais qu’il allait s’assurer que ses enfants endossent sa cause et partage son opinion. Je ne sais pas ce qui est le plus triste là-dedans: découvrir qu’il existe encore des crinqués qui pensent comme ça ou d’apprendre que malheureusement, ils se reproduisent.

Une autre grande surprise, c’était de voir qu’il y avait autant de femme que d’homme qui partageait cet opinion. De voir un homme faire du gay bashing, ça surprend personne mais de voir une femme le faire, on dirait que le malaise est encore plus grand.

Il y a aussi la fameuse phrase qui me fait toujours rire: « Si quelqu’un veut être gay, c’est son choix à lui… ». NON!!!
Ce n’est pas un choix, c’est simplement qui tu es. Sincèrement, si on avait le choix, au nombre de relation amoureuse décevante que j’ai eu dans ma vie, j’aurais peut-être changé d’équipe un moment donné… mais c’est pas comme ça que ça fonctionne.

À la base, j’avais écrit ce gag car même si les gens d’Oklahoma sont parmi les plus accueillants que j’ai rencontré dans ma vie, j’étais quand même au pays des rednecks et non dans la capitale de l’ouverture d’esprit. J’étais surtout inspiré du fait que même si je n’avait pas vraiment ressenti de regards curieux envers moi, le clash était quand même drôle de me voir porter un t-shirt rose bonbon parmi tous ces cowboys qui m’entouraient.

Je ne ferais pas l’innocent dans tout ça car je me doutais bien qu’il y aurait quelques commentaires déplacés. Ce n’est jamais une surprise, il y en a même quand je fait des gags de chats, donc on ne s’en sort pas. Que voulez-vous, on a pas encore fait d’études pour comprendre le besoin que les morons de notre société ont à exposer publiquement leur manque d’intelligence… mais bon, ça c’est un autre sujet

Mais je crois que dans tout ça, la grande déception vient du fait qu’on décrit souvent les gens du Sud-ouest américain comme étant conservateur, fermé d’esprit et dans certains cas loin d’aider la théorie de l’évolution.

Et bien avant de juger les Américains, je me rend compte qu’on a encore ben du chemin à faire au Québec aussi!!! On est peut-être tous en 2014 mais on est vraiment pas tous sur le même calendrier.

D’ailleurs, si la couleur rose confronte certains hommes dans leur sexualité, vous pouvez être sûre que je vais en porter plus souvent juste pour les faire chier. En fait, de savoir qu’un simple t-shirt peut rendre quelqu’un inconfortable, c’est impossible de passer à coté de ce power trip là…

Pink Power à vous tous!!!